Programme d’été 2024

Cet été, étudiez avec Ta Shma

Ta Shma revient avec son programme intensif d’été : 2 semaines d’étude interactive et dynamique des textes juifs avec des gens passionnés.

Venez découvrir ou approfondir l’étude des textes du judaïsme et mettre en dialogue pensée ancienne et contemporaine. 

Venez rencontrer et échanger avec des nouvelles personnes et des enseignant·e·s passionné·e·s qui partageront leur parcours et leur vision, dans un environnement bienveillant et chaleureux.

Participez au renouveau d’un judaïsme francophone ouvert, pluraliste et engagé dans la construction d’une société plus juste et tolérante !

👋🏻 Pour qui ?

Le programme s’adresse à tous ceux et celles intéressées à approfondir leurs connaissances des textes juifs et à réfléchir ensemble aux enjeux du judaïsme contemporain.

Participent à ce programme des gens de tout horizon : étudiant·e·s, éducateurs et éducatrices travaillant au sein d’institutions juives, membres actifs de communauté, débutant·e·s dans l’étude, étudiant.es ayant déjà un gros bagage d’étude derrière eux, etc.

Les cours sont entièrement en français, à l’exception des rencontres avec des invités extérieurs, qui pourront se dérouler en anglais.

Les cours sont adaptés à différents niveaux et tous les textes sont traduits ; une maîtrise de base de la lecture de l’hébreu est nécessaire.

Le programme est ouvert aux 19 ans et plus.

📍Quand ? Où ?

Le programme a lieu du dimanche 7, en milieu de matinée, au jeudi 18 juillet, en fin d’après-midi.

Les cours se tiennent à Jérusalem, dans les locaux (et le très chouette jardin) de Hadar, Emek Refaïm 63.

Nous organisons 6 événements spéciaux ouverts au grand public

💭 Thème : Pouvoir & Responsabilité

L’histoire du peuple d’Israël a alterné périodes de souveraineté et époques où les juifs ont été une minorité, soumise à un pouvoir politique extérieur. Qu’est-ce que les textes de notre tradition ont-ils à dire du pouvoir politique?

Nous nous interrogerons sur les limites du pouvoir, à la fois quand on est au pouvoir et quand on en est déchu. Nous nous demanderons quelles sont les responsabilités morales et éthiques que l’exercice du pouvoir implique. 

Le retour de la souveraineté induit-elle de nouveaux devoirs ou de nouvelles responsabilités pour les juifs? Quelles sont les prérogatives et les risques de l’exercice du pouvoir? Le modèle talmudique de la séparation des pouvoirs est-il pertinent? Et comment se traduisent nos responsabilités envers les minorités? De Amalek à Samuël, à travers des textes bibliques, talmudiques, légaux, poétiques, traditionnels et contemporains, il sera question de roi, de guerre, de protection et de vulnérabilité. 

🕐 Programme détaillé

1Dimanche 7Lundi 8Mardi 9Mercredi 10Jeudi 11Vendredi 12Shabbat 13
9h00-9h30OuvertureOuvertureOuvertureOuvertureOuvertureVisite de Jérusalem- La vieille ville autrement
9h30-12h30Talmud SanhedrinBitya Rozen GoldbergTalmud SanhedrinBitya Rozen GoldbergTalmud SanhedrinGabriel AbensourTalmud SanhedrinGabriel AbensourTalmud SanhedrinGabriel Abensour
12h30-13h30pausepausepausepausepausePique-niqueavec profs et élèves
13h30-15h15Violences sexuelles, violences textuellesNoémie IssanBenchimolComme chiens et chats Tsivia FrankWygoda 
>15h30
Violences sexuelles, violences textuellesNoémie Issan BenchimolComme chiens et chats Tsivia Frank Wygoda TBD
15h25-16h40Morale, le particulier vs. l’universel Jacques BingGuest speakerTzipora Gutman
>15h40-17h30

Morale, le particulier vs. l’universel Jacques BingSession Q&AMorale, le particulier vs. l’universel Jacques Bing
16h50 -18h05Perte du pouvoir central et dispersion du peuple Sophie Bigot GoldblumPerte du pouvoir central et dispersion du peuple Sophie Bigot-Goldblum
TBD
Perte du pouvoir central et dispersion du peuple Sophie Bigot Goldblum
18h05-19h30
19h30-21h45Seder erev Daniel EpsteinRepas chezprofs et élèves de Jérusalem
2Dimanche 14Lundi 15Mardi 16Mercredi 17Jeudi 18
9h-9h30OuvertureOuvertureOuvertureOuvertureOuverture
9h30-12h30Talmud SanhedrinGabriel AbensourTalmud SanhedrinBitya Rozen GoldbergTalmud SanhedrinBitya Rozen GoldbergTalmud SanhedrinGabriel AbensourTalmud SanhedrinBitya Rozen Goldberg
12h30-13h30pausepausepausepausepause
13h30-15h15Violences sexuelles, violences textuellesNoémie Issan BenchimolComme chiens et chats Tsivia Frank Wygoda 
>15h30
Violences sexuelles, violences textuellesNoémie Issan BenchimolComme chiens et chats Tsivia Frank Wygoda Guest speaker Avital Blonder13h00-15h00
15h25-16h40Morale, le particulier vs. l’universel Jacques BingGuest speaker 
Nivine Sandouka

>15h40-17h30




Morale, le particulier vs. l’universel Jacques BingVisite de Jérusalem – Histoires de femmes et soirée de clôtureShmuel Herr
>15h30-17h45
16h50-18h05Perte du pouvoir central et dispersion du peuple Sophie Bigot-GoldblumCours surprise au choix
Pot, photos, embrassades
19h30-21h45Seder Erev Menachem Nabet

📚 Descriptif des cours

De l’exercice du pouvoir : étude du traité Sanhédrin – Le traité Sanhédrin nous ouvre les portes sur la réflexion fascinante des Sages autour du pouvoir et de ses limites. A travers cette série de cours, nous plongerons au cœur de débats intemporels, en compagnie de rois illustres, de rabbins érudits et de simples gens du peuple. Nous mettrons ainsi en dialogue le texte avec nos questions actuelles sur la gouvernance, l’éthique et le rôle de l’individu au sein de la société. 

Violences sexuelles, violences textuelles dans la Bible Hébraïque – Cette session propose d’étudier dans le texte biblique plusieurs épisodes mettant en scène des violences sexuelles, au sens large. Sans anachronisme mais avec exigence, nous essaierons de comprendre comment se pensent les violences sexuelles, selon quelles normes morales, socio-politiques, avec quels concepts et quelles conséquences. Cet angle d’approche sera notre porte d’entrée dans la pensée biblique : on analysera comment la Bible pense le mythe (Noé et ses fils) ; la société pervertie (Loth et ses filles, la concubine de Gibeah) ; la question de l’honneur tribal (l’affaire de Dina) ;  le lien entre politique, filiation et sexe (David, Amnon et Tamar).

Perte du pouvoir central et dispersion du peuple : la naissance tumultueuse du judaïsme diasporique – Comment maintenir la prestance et la centralité de la terre d’Israël, alors que Jérusalem git en ruine, et que c’est désormais à Babylone que bat le cœur du Judaïsme ? Cette transition du centre du savoir et de facto, du pouvoir, ne se fait pas sans heurts et appelle à une redéfinition des paradigmes théologiques du Judaïsme. Dans cette session, nous verrons les négociations que ces bouleversements appelèrent et explorerons ensemble les enjeux éthiques et politiques soulevés par la condition diasporique à travers plusieurs passages passages bibliques et talmudiques. Nous analyserons aussi comment les penseurs et théologiens modernes se sont réappropriés la condition exilique pour transformer une condition de minorité imposée en un manifeste pour un post-nationalisme.

Morale, le particulier vs. l’universel – La Torah reconnaît-elle la morale en dehors d’elle-même ? La question se pose dès le début du livre de Bereshit, lorsque Caïn est puni pour avoir tué son frère Abel sans en avoir reçu l’interdiction au préalable. Nous étudierons plusieurs approches des Sages au problème et analyserons le courant dominant dans la tradition juive, selon lequel il existe bien un impératif moral universel qui est contraignant, mais qui change et progresse au fil du temps.

Comme chiens et chats : une exploration de l’animalité, l’animosité et l’altérité – La tradition juive s’entend-elle vraiment avec les animaux « comme chiens et chats » ? Partant des récits bibliques et de la littérature rabbinique, et nous menant jusqu’à Joann Sfar – en passant par Kafka, Levinas ou Haviva Pedaya – cette serie de cours proposera une réflexion sur l’altérité, la ressemblance, et la responsabilité de l’être humain vis à vis des créatures qui dépendent de lui.

– Informations à venir –

☀️ Autres activités

L’ensemble des ces activités sont ouvertes au grand public, sur inscription.

1/ Seder erev : cours les lundis soir, de 19h30 à 21h45

Rav Daniel Epstein est rabbin et docteur en philosophie. Il enseigne à l’Institut Matan, dans les Batei Midrash Rimonim et Ayanot, à Midreshet Lindenbaum et à l’Institut de psychologie de l’Université de Tel Aviv. Il a traduit l’œuvre de Levinas en hébreu.

Ecoutez sa dernière intervention à Ta Shma en juillet 2023 ici

Rav Menachem Nabet est penseur et blogueur,  (il a été l’un des premiers à enseigner le Talmud aux femmes au sein du monde haredi), hazan et paytan, expert dans la tradition musicale sépharade. Il a été l’invité de Sophie Bigot-Goldblum dans le deuxième épisode de la série Pour qui sonne le Shofar ? du podcast Ta Shma. 

Découvrez certaines de ces musiques ici

2/ Rencontre avec des acteurs et actrices locaux

Parce que notre programme est ancré dans l’espace, nous organisons des rencontres avec des acteurs locaux, associations et intervenant.es de la société civile qui nous feront découvrir une autre facette des questions que nous nous posons autour du thème de l’exercice du pouvoir.

Tzipora Gutman, diplômée de la Mandel School for Educational Leadership est la fondatrice de Kfar Shira, une école avec internat destinée aux jeunes filles lycéennes qui viennent de foyers haredim (ultra-orthodoxes) mais qui n’ont pas réussi à trouver leur place dans l’éducation haredit. Elle a ensuite créé Haredim lagiroush, une association ultra-orthodoxe qui vient en aide aux réfugiés. Pour en savoir plus cliquez ici.

Nivine Sandouka est directrice d’équipe régionale de allmep – Alliance for Middle East Peace, une union de plus de 160 ONG qui œuvrent à l’instauration d’une paix durable en Israël et en Palestine, par le biais de programmes interpersonnels qui promeuvent le respect mutuel, la coopération et la compréhension. L’objectif principal est d’améliorer les organisations membres et d’augmenter les ressources disponibles pour les soutenir, en promouvant leurs activités auprès du grand public, des bailleurs de fonds et fondations potentiels, et des responsables gouvernementaux.pour en savoir plus : https://www.allmep.org/

Avital Blonder est CEO et fondatrice de Jindas – Social Urban Vitalization organization, qui favorise la mobilité sociale et réduit la pauvreté dans les communautés les plus marginalisées géographiquement, socialement et économiquement en Israël. Pour en savoir plus cliquez-ici.

Ta Shma vous propose une visite à la découverte pédestre de Jérusalem, avec le guide certifiée Bitya Rozen-Goldberg

💰 Coût du programme

Les frais couvrent tous les cours, les ateliers et les visites, le shabbat du 12-13 juillet, le café et le thé tout au long de la journée et deux/trois autres surprises. 😉

  • Inscription avant le 24 mars :  500 € ou 2000 ₪. – TERMINÉ
  • À partir du 25 mars : 600 € ou 2400 ₪.

Bourse

Quelques bourses offertes par le Beit Midrash sont disponibles suivant les besoins et l’ordre d’inscription. Pour demander une bourse, remplir la deuxième partie du formulaire de candidature.

Si vous travaillez en tant que salarié·e ou bénévole au sein d’une institution juive, vous pouvez être éligible à l’obtention d’une bourse auprès de Yesod Europe. Veuillez vérifier les critères d’éligibilité en suivant ce lien.

🏡 Logement

Jusqu’à 15 minutes à pied de Hadar :

Plus loin, accessible très facilement en transport en commun :

Il existe aussi plein d’options de location sur AibnB bon marché et des possibilités d’échange d’appartements via Homeexchange.com.

📷 Témoignages & Photos

C’est la première fois qu’on me donne vraiment les outils pour ouvrir le texte par moi-même, rentrer à l’intérieur de la Guemara. Gabriel H.

Moi je cherchais un lieu d’étude un peu intensif, je voulais venir pour étudier toute la journée. On a chacun des vies très différentes et c’est un apport dans l’étude de confronter nos idées avec des gens très différents. Aviva B.

Il y a une diversité dans l’approche, on étudie le Talmud mais aussi la philosophie juive. Ilan P.

C’est complètement égalitaire, très ouvert d’esprit avec en même temps des gens qui viennent de différents milieux du judaïsme, je pense que c’est une grande force de ce programme. Je ne m’étais jamais penchée dans le Talmud, dans les textes, je n’avais jamais fait de traduction, donc pour moi c’est une grande découverte et ça m’a énormément plu, ça m’a donné envie de continuer à étudier à Paris, c’est vraiment une très belle expérience. Clara B.

💡Qui sommes nous

Gabriel Abensour est chercheur à  l’Institut Shalom Hartman. Il a étudié à la Yeshivat haKotel pendant cinq ans avant d’entamer ses études universitaires à l’université Hébraïque de Jérusalem. Il est doctorant au département d’histoire juive et de judaïsme contemporain. Sa thèse porte notamment sur la tradition rabbinique nord-africaine. Il enseigne le Talmud, la pensée juive et la littérature rabbinique séfarade dans différents lieux et écrit régulièrement pour la revue Tenoua. En 2021, Gabriel a reçu sa smikha à l’institut Shalom Hartman.

Bitya Rozen-Goldberg est fondatrice de Ta Shma et membre de Chuppot. Elle enseigne le Talmud, la halakha et le midrash dans différents cercles d’études. Elle a étudié à Midreshet Lindenbaum, à Beit Morasha et a reçu sa smikha du Rav Daniel Landes. Elle a une maîtrise en histoire ancienne de la Sorbonne. et exerce comme guide touristique. Bitya est soutenue par la Honey Foundation, est membre de la communauté égalitaire Hakel à Jérusalem et croit en un judaïsme responsable et engagé.

Noémie Issan-Benchimol est diplômée en philosophie et études hébraïques de l’Ecole Normale Supérieure. Elle est également titulaire d’un master en histoire de la philosophie à Paris IV et d’un master d’études médiévales à l’EPHE. Elle prépare, sous la direction de Jean-Christophe Attias, une thèse sur “Le serment judiciaire en droit talmudique. Essai de philosophie du droit”. Noémie est membre du programme Maskilot de l’institut Hartman et intervient régulièrement dans les revues K, Tenoua et sur Akadem.

Sophie Bigot-Goldblum est titulaire d’un master recherche de L’EHESS (Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales), ainsi que d’un Master d’Études Juives de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Après ses études en yeshiva en Israël puis aux Etat-Unis, elle enseigne désormais le Talmud à Hillel Deutschland et est directrice de l’éducation juive pour le BBYO en Europe. On peut la retrouver dans les podcasts du Beit Midrash Tashma ou sur le site d’Akadem.  

Jacques Bing est titulaire d’un master en pensée juive de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Il enseigne à Ein Prat et à Mehinat Guilo. Il est membre de Yesodot.

Tsivia Frank-Wygoda est docteure en littérature de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Sa recherche porte sur la littérature juive de France et d’Algérie. Elle enseigne à l’Université Bar-Ilan, travaille au Machon Hadar et vit à Beer-Sheva où elle fait partie des fondateurs de Kehilat Beerot, une communauté orthodoxe égalitaire.

Shmuel Herr est enseignant et directeur de la publication de Tarbiz. Il est né et a grandi à Jérusalem. Il a enseigné à l’Université Hébraïque de Jérusalem et a été professeur de Talmud au Lycée Charles E. Smith. Il dirige  des séminaires de formation d’enseignants et a conçu le programme d’enseignement du Talmud de l’Institut Hartman. Il enseigne également le Talmud dans divers lieux d’étude. Il a publié des articles en allemand et en hébreu. Son domaine de recherche est la littérature rabbinique et talmudique, en particulier dans son rapport au christianisme ancien.

🙏 Nos partenaires

Ce programme est rendu possible par la générosité de : Mechon Hadar, The Honey Foundation et la fondation Matanel.

☎️ Contact

Vous avez des question sur le programme ? Laissez nous vos coordonnées ci-dessous :